Candidature spontanée : Les conseils de Candineo

Alternance et Stage, Candineo

Candidature spontanée : Les conseils de Candineo

Trouver l’alternance ou le stage de vos rêves n’est pas toujours facile ! C’est pour ça que de plus en plus de candidats on recours à la des candidatures spontanées. Une candidature spontanée, qu’est-ce que c’est ? On appelle candidature spontanée le fait d’envoyer une candidature (CV et lettre de motivation) à une entreprise sans répondre à une offre spécifique, à contacter une entreprise sans qu’elle ait formulé le besoin de recruter au poste convoité un contrat d’alternance ou un stagiaire.

On ne vous conseillera jamais de ne pas le faire, en revanche le taux de réussite est très faible. On dit que 99% des candidatures spontanées partent à la corbeille. Alors il est certain que le taux de réussite restera faible, mais on va quand même essayer de vous donner quelques conseils pour maximiser vos chances de décrocher la lune !

Cibler les entreprises qui ont des postes ouverts  (CDI ou autres) au sein d’équipes proches de celle visée

La plupart des entreprises ont une rubrique job. Si vous ne la trouvez pas sur le site, taper le nom de la société suivi de “carrières” ou “job” dans un moteur de recherche, il devrait la trouver pour vous. Une fois sur la page, consultez les offres disponibles. La proposition de vos rêves n’y est pas, et vous envisagez donc une candidature spontanée. Mais gardez en tête qu’une entreprise aura beaucoup plus de chance de répondre à votre courrier si ils ont une bonne dynamique de recrutement dans le même service.

Par exemple, imaginons que vous cherchez une alternance ou un stage de commercial. Imaginez également que vous souhaitez envoyer une candidature spontanée à deux entreprise : une qui a posté plusieurs offres d’emploi pour des profils de commerciaux expérimentés en CDI et une seconde qui n’a aucun recrutement en cours. Vous l’avez déjà deviné, vous aurez plus de chance de recevoir une réponse à votre candidature spontanée de la part de la première, qui a des recrutements en cours, même si les offres ne correspondent pas totalement à votre profil, que de la seconde qui n’a aucune recrutement en cours. Et ça vous garantira aussi que l’entreprise que vous voulez rejoindre est en croissance et dynamique, ce qui est toujours bon à vérifier avant de rejoindre une structure.

Enfin, les taux de réussite sont plus faibles dans les grandes entreprises. En effet, plus la société sera grande, plus il faudra s’attendre à des procédures compliquées pour l’embauche. Cela laisse forcément moins de place à la candidature spontanée qui demande souvent beaucoup de flexibilité de la part du destinataire.

Adresser la bonne personne en entreprise

Beaucoup pense que la meilleure chance d’avoir un retour à une candidature spontanée est de l’envoyer aux ressources humaines d’une entreprise : c’est souvent faux. Les ressources humaines n’ont pas de pouvoir de décision quand à l’ouverture d’un poste, mais gèrent les recrutements des postes ouverts par les directeurs d’équipes. Dans le cas d’une candidature spontanée à un stage ou à une alternance, qui ne répond à aucune offre publiée par l’entreprise, ce que vous espérez est une création de poste. Il faut donc directement contacter les directeurs des équipes que vous aimeriez intégrer. C’est auprès d’eux qu’il faut créer le besoin d’une ouverture de poste, et l’envie de vous recruter.

Si vous connaissez quelqu’un en interne, ancien de l’école, famille, ami, cela peut-être un véritable atout également. Même s’il n’a pas l’influence nécessaire pour vous faire embaucher, il aura forcément plus de facilité que vous pour trouver le bon interlocuteur, et pourquoi pas transférer un CV ou se montrer garant.

Ne rater pas votre premier contact : l’objet

Mail ou papier ? Nous vous conseillons bien entendu d’envoyer votre candidature spontanée par mail, plus facile à envoyer qu’un courrier, plus facile à transférer, et plus facile d’y répondre pour un recruteur. En revanche, gardez en tête qu’un manager d’équipe, dans certaines industries, peut recevoir plus d’une centaine de mail par jour… et ce qui le décide à ouvrir un mail, c’est forcément son objet. La mauvaise idée : attirer l’attention avec des caractères spéciaux ou des smileys. La bonne idée : utiliser une nomenclature claire et professionnel.

Quelle est la nomenclature idéale au mail de votre candidature spontanée ? Le secteur de votre formation, éventuellement vos diplômes, ce que serait le nom du poste pour lequel vous postulez. Certaines entreprises utilisent des noms spécifiques pour certains types de postes,  n’hésitez pas à vous servir des réseaux sociaux professionnel pour vous renseigner. Et ne mettez pas d’information inutile comme “Candidature spontanée” ou le nom de l’entreprise, ça occupe de l’espace pour des informations dont le potentiel recruteur n’a pas besoin. Quelques exemples ci-dessous.

Communication – Bac+2 – Recherche alternance Assistant marketing

BTP – Bac+4 – Recherche alternance conducteur de travaux

CAP Métallier – Recherche alternance chaudronniers

Corps de mail

Ca y est, vous avez déterminé quel sera l’objet du mail, il faut maintenant en définir le contenu. En quelques mots, votre corps de mail doit être un condensé de votre lettre de motivation, en n’en gardant que les meilleurs parties. Il ne doit pas être trop long non plus, visez une centaine de mots. Ici aussi le secret c’est de se mettre à la place du recruteur : vous envoyez une candidature spontanée, ce qui veut dire que votre destinataire n’a pas en théorie besoin de vous, ni besoin de lire votre mail. Si le style est trop lourd à l’oeil et le mail trop long, soyez sûr qu’il fera rapidement l’impasse.

Une centaine de mot pour convaincre le recruteur d’ouvrir votre CV et votre lettre de motivation c’est court, voici quelques conseils pour la construire :

  • Une phrase d’introduction qui rappelle le contexte ;
  • Quelques mots expliquant pourquoi cette société / secteur ;
  • Quelques mots sur vous ;
  • Une formule de politesse ;

Ex :

Bonjour M.Lepage,

En 2ème année de BTS communication à Paris, je cherche actuellement un contrat d’apprentissage d’un an, à commencer en Septembre cette année.

J’aimerai beaucoup réaliser cette alternance dans une régie publicitaire digitale, c’est je crois un milieu très dynamique et très innovant. Doté d’un très bon relationnel et d’une bonne maîtrise de la suite office (Excel, PPT), je pense vraiment pouvoir vous aider dans vos tâches quotidiennes.

Vous trouverez en pièce jointe mon CV et la lettre de motivation,

Je vous souhaite une excellente fin de semaine,

Stephane Lioray.

Quand envoyer votre candidature spontanée ?

Comme on l’a déjà fait remarquer, un manager peut recevoir plus d’une centaine de mails par jour. Bien entendu ça n’est pas le cas de tous, mais c’est un point à prendre en compte. Vous envoyez une candidature spontanée, et rien qu’en lisant l’objet du mail le destinataire l’a compris. La seule chance que vous avez pour qu’il ouvre votre mail, c’est qu’il ait le temps de le faire dès qu’il le reçoit. En effet, n’étant pas en recherche active de profil à recruter, il y a très peu de probabilité qu’en voyant votre mail il se dise qu’il l’ouvrira plus tard. Et même si il se le dit, il y a de grandes chances qu’il l’oublie. En deux mots, c’est maintenant ou jamais.

Il faut alors mettre toute les chances de votre côté pour que votre candidature spontanée soit lue au moment ou vous envoyez le mail. Il faut donc que votre mail soit vu, et que le destinataire soit dans un moment creux de la semaine où il aura potentiellement le temps de le lire. Par exemple, si le destinataire à un travail de bureau :

  • Jamais le weekend, votre mail se retrouvera parmi des dizaines d’autres dans la boîte de réception de votre destinataire le Lundi matin ;
  • Evitez le début de semaine, les entreprises sont souvent plus chargés en réunion internes ou externes, le recruteur aura moins de chance de prendre le temps de lire votre mail ;
  • Evitez également le matin, c’est souvent les moment ou les mails envoyés la veille au soir sont traités, et l’activité est souvent plus intense en matinée ;
  • Evitez l’heure du déjeuner ou en soirée, le destinataire a peu de chance d’être devant sa boîte mail;

En définitive, notre conseil est d’envoyer votre candidature spontanée en fin de semaine, et plutôt en fin d’après midi. Le jeudi entre 16h et 18h, le vendredi entre 15h et 17h (oui, le vendredi souvent les salariés au bureau partent plus tôt). C’est dans ces créneaux là que votre mail a le plus de chance d’être lu.

L’équipe de Candineo vous souhaite bonne chance dans votre prospection, et n’hésitez pas à créer un profil sur notre site pour maximiser vos chances !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *